Le rationnel, l'astuce, le plus riche des jeux de réflexion

Le tarot n'est pas un jeu de cartes comme les autres. D'abord parce qu'il se distingue par un grand nombre de cartes – jusqu'à 97 dans la variante florentine – ensuite parce que son histoire a prêté à des interprétations légendaires qui, pour être sans fondements, n'en sont pas moins fort répandues. 

On a longtemps cru que le tarot était le plus ancien des jeux de cartes et que nos jeux ordinaires en procédaient, par « simplification ». Les recherches les plus récentes permettent d'inverser ce schéma : le tarot apparaît alors comme une variante « enrichie » du jeu à quatre couleurs.

Environ six millions de français jouent régulièrement à ce jeu et plus du double savent y jouer. De tous les jeux de cartes, le tarot est l'un des plus populaire et probablement le plus astucieux. Il permet à chacun de s'exprimer et de réfléchir tout en s'amusant.

Le Tarrochi est né au XVème siècle vers 1440 (Il est cependant possible que les tarots aient été introduits par les Croisés au Xllème siècle car des cartes à jouer existent déjà en 1380) et se joue en Italie en prenant comme support les cartes classiques (coupes, épées, bâtons et deniers) utilisées pour le jeu en Italie, auxquelles on ajoutât une série de 21 trionfis (atouts), un fou (excuse) et une dame entre roi et cavalier . Florence et Ferrare sont considérées comme les villes italiennes berceaux du tarot.

Les illustrations des trionfis représentent les allégories du moment. A Milan, dans la villa Borromée.une magnifique fresque y représente les plus célèbres qui sont celles de la famille Visconti-Sforza.

Si du XVème au XVllème siècle le terme Tarocchi s'impose, ensuite le jeu se répand en Europe en s'appelant tarock en Allemagne et tarot en France. C'est lorsque les cartiers allemands eurent l'idée de remplacer les enseignes italiennes par les enseignes françaises que le jeu de tarot connut sa grande popularité. Au XVllème siècle les premiers tarots français sont les <<tarots de Venise>>. Ils seront par la suite nommés <<tarots de Marseille» ville dans laquelle ils étaient fabriqués au XVlllème siècle.

Malgré l'ancienneté du jeu, les règles du tarot sont récentes. En 1816, elles ne sont pas encore écrites ,on y évoque encore les tarots et non le tarot.

Depuis le XXème siècle, le tarot se joue beaucoup entre amis, en famille, à l'école, dans des clubs et réunit ainsi des gens de tous ages et de toutes conditions. Des tournois et championnats sont organisés régulièrement afin de récompenser les meilleurs.

L'irrationnel, l'imaginaire, la magie

Les tarots ne sontpas seulement un jeu et servent aussi aux arts divinatoires. Le tarot divinatoire est né en France vers le milieu du XVlllème siècle en utilisant différemment les cartes du jeu (avec les enseignes italiennes). Antoine Court de Gébelin donne une nouvelle histoire du jeu de tarot, liée au livre égyptien de Toth (le monde primitif; 1725-1784). Quelques années plus tard, se basant sur les théories de Court de Gébelin, Etteila lance une méthode divinatoire par les tarots.

En 1856 Eliphas Lévi (dogme et rituel de la haute magie) donne naissance à une nouvelle histoire et une philosophie, tournée vers l'occultisme. Puis Paul Christian inventa les termes de lance et arcanes.

Remerciement à  http://www.universalis.fr/encyclopedie/tarot/ pour ces explications et en particulier Thierry DEPAULIS : licencié ès lettres, ingénieur du Conservatoire national des arts et métiers, historien du jeu.